Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Ah ! Le grand homme" au Théâtre de l'Atelier
"Ah le grand homme" ou "Sept personnages en quête d'auteur" !
Je n’ai rien compris de ce qui s’est passé et pourtant je jure, j’étais en forme, sobre, souriant, attentif, impatient même. Et ben non !...
Il y a sept personnages. Ce sont des comédiens. Ils doivent jouer une pièce le soir même en hommage à Jean Vilar. Les fantômes du théâtre s'en mêlent et tout s'emmêle sans que rien ne mène nulle part.
La pièce parait incompréhensible. Il ne semble pas y avoir d'histoire construite, ce qui en soi n’est pas un obstacle au théâtre. Du coup, tout repose sur les performances du plateau : Mise en scène, scénographie, décors, accessoires et jeux. Et c’est là où le bât blesse…
Avec une mise en scène plus inventive ? Des jeux beaucoup plus serrés ? La farce n’est-elle pas avant-tout un spectacle visuel ? L'argument peut-il fonctionner avec un traitement par l'absurde ou dans un univers surréaliste ?
La farce annoncée, en tous cas, n'est pas au rendez-vous, excepté la dernière scène qui arrive trop tard et comme un cheveu sur la soupe. Les comédiens (les vrais) ne semblent pas être dirigés avec un parti-pris repérable.
Une sorte de gêne s'installe progressivement au fur et à mesure de la représentation. Voir les comédiens se démener pour pas grand-chose. C'est un grand et surprenant désappointement, je ne m'attendais pas du tout à un loupé de la sorte. Dommage, vraiment dommage pour de si bons comédiens dans un si beau théâtre.

Partager cet article

Repost 0