Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Judith" au Théâtre Adyar
« Judith » ou les sorts et les ressorts d’une amitié entre cinq rescapés d’un camp de concentration.
Cédric Lavie signe une puissante et prenante histoire où la trahison plane au-dessus de la résilience, où la revanche sur l’horreur se débat avec le besoin d’oubli et de rédemption. Le tout chavirant dans les vagues houleuses de l’amitié entre cinq hommes, quinze ans après.
Cinq hommes, amis depuis toujours, ayant vécu ensemble dans le même camp, se retrouvent une fois par an pour celer encore et encore leurs liens, leurs partages d’affection et de soutien mutuels. Nous assistons à la dernière rencontre. L’un d’entre eux, Isaac, père de Judith, dévoile la vérité sur sa fille et là, tout explose, tout implose. De rebondissements en rebondissements, nous assistons au combat de ces hommes meurtris à jamais, pour la recherche de la vérité, entre doutes et certitudes, jusqu’à la fin inéluctable qui ponctuera leurs sorts.
Si l’auteur s’est montré un peu prolixe, il signe une mise en scène sobre et centrée sur le jeu des comédiens. L’ensemble pourrait encore gagner en dynamisme pour garder vive l’attention du public (des coupures ? des effets plus visuels ajoutés ? des jeux plus serrés ?).
Les six comédiens sont tous très bons, justes et captivants. Michel Albertini dans le rôle d’Isaac, le père de Judith, nous embarque dès le début dans l’histoire et ne nous quitte plus tant son émotion devient la nôtre, tant ce qu’il a à nous dire est nécessaire et indispensable au devoir de mémoire et d’amitié.
Le sujet sur l’extermination des juifs lors de la dernière guerre, même s’il rouvre des plaies, est ici servi avec dignité et puissance. Les valeurs humanistes des liens qui unissent les hommes sont interrogées et affirmées sans détour. C’est superbe.
Un spectacle dont notre réflexion ne sort pas indemne, qui nous offre un agréable et important moment de théâtre.
Dernière le 24 janvier (puis dans un autre théâtre) - 01.83.56.47.60 - judithlapiece.com -

Partager cet article

Repost 0