Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

À PLATES COUTURES ! à la Maison des Métallos
Agréable et touchant spectacle musical qui révèle un brillant témoignage construit à partir d’un recueil de paroles des ouvrières et de recherches documentaires sur la fermeture des ateliers de fabrication textile Lejaby, dans les années 2010/2012 en Haute-Loire.
L’auteure Carole Thibaut a répondu à la demande de la compagnie Nosferatu, présente sur le territoire, souhaitant mettre en scène la lutte singulière et sans concession des femmes de ces ateliers. Lutte pour l’emploi et plus encore pour l’identité et l’intégrité personnelles et sociales des femmes, pour leur liberté de vivre dignement.
Chansons, scènes jouées, monologues narratifs ou explicatifs, séquences vidéo, musiques instrumentales, bruitages et sons enregistrés… Cet entrecroisement habile d’expressions nous captive du début à la fin, nous enchante et nous émeut. Colorée des nombreux regards croisés riches de sens, la dramaturgie de ce spectacle réussit à dégager la puissance et la beauté de ce combat. Comme un exemple de lutte, comme un cri de l’histoire ouvrière à ne pas laisser s’envoler dans les poussières de l’oubli.
La musique de Simon Chomel, qu’il interprète en direct, accompagne les tensions comme les respirations de la pièce, renforçant l’impression de vivre au présent ces moments avec « Elles ».
« Elles » sont jouées par les comédiennes Angeline Bouille, Barbara Galtier, Chantal Péninon et Claudine Van Beneden (qui assure aussi une adroite et inventive mise en scène). Avec de nouveau Simon Chomel qui jouera également dans quelques scènes. Toute l’interprétation, qu’elle soit chantée, mimée, jouée ou chorégraphiée se révèle toujours juste et précise. Nous offrant la sincérité et la puissance dramatique nécessaires pour faire de ce spectacle un temps fort où un message social et politique se conjugue avec une théâtralité réussie.
Du théâtre militant qui n’oublie d’être plaisant voire divertissant, comme on les aime : Intelligent et cultivé. Faisant appel autant à notre réflexion qu’à nos émotions. Rare, à ne pas manquer.
Jusqu’au 14 mai (à 20h00, le samedi à 19h00) à la Maison des Métallos - 94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11ème - 01.47.00.25.20 - www.maisondesmetallos.org - puis en tournée - contact compagnie : www.compagnienosferatu.fr

Partager cet article

Repost 0