Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UN FIL À LA PATTE à la Comédie Française
C’est la troisième fois que nous voyons ce spectacle, c’est la troisième fois que nous en sortons éblouis. Que dis-je éblouis ? Subjugués, tourneboulés, bringuebalés, rincés ! Des pieds à la tête, de l’orteil au petit doigt, le pouls à 150, les mâchoires coincées, les zygomatiques meurtris.
C’est une folie collective dingue, burlesque et débridée qui nous attend là, que nous savourons avec gourmandise et qui restera en bonne place parmi les souvenirs merveilleux. Ceux dont le théâtre sait nous combler les jours fabuleux.
Que cela soit dit une bonne fois pour toutes ! Si la troupe du Français excelle dans la précision de jeux frisant le parfait aux étoiles, Christian Hecq pose problème. Il est fou à lier cet homme, ce n’est pas possible autrement ! Porter ainsi le comique au sublime et qu’on ne voit rien venir, c’est normal ça ? Ah mais, c’est un cas unique à traiter, cet énergumène ! Un cas d’école pour la communauté psychiatrique option théâtre, un sujet d’oral pour les internes en dernière année de spécialisation arts du spectacle !
Cet immense comédien incarne Bouzin comme Georges Feydeau aurait sans doute mérité de le voir. Il joue avec ses partenaires, avec l’adresse juste d’un fourbe sympathique, la poésie d’un Machiavel bienveillant et la féerie d’un clown survolté. Ses séquences sont à passer en boucle dans les écoles de théâtre, les profs peuvent aller prendre un verre sans rougir.
La mise en scène délirante façon allegro con fuoco de Jérôme Deschamps ravage tout sur son passage et permet à la distribution de transcender la pièce et de la porter aux nues. Ils semblent tous heureux les bienheureux et nous le font devenir séance tenante.
Un immense plaisir de théâtre. Merci la troupe ! Chapeau l’Artiste !
Jusqu’au 24 juillet – Place Colette, Paris 1er – 01.44.58.15.15 -www.comedie-francaise.fr

Partager cet article

Repost 0