Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'escalier de Thomas Fersen
-tableau de Jean-François Zanette-
L'escalier tourne
Dans l'immeuble où je perche.
L'escalier monte
Au septième où je crèche.
Quand, dans sa vrille,
Je lâche une bille
À la rambarde,
J'écoute sa cascade
Jusqu'à la rue,
Sa course tordue.
Je lâche un rot
Dans ses anneaux.
Je sonne aux portes
Et mes jambes m'emportent,
L'escalier gronde
Que c'est quand même un monde.

J'habite au 2 rue papillon,
Vous reconnaîtrez la maison.

Chaque nuit,
L'escalier me tourmente.
Dans son puits,
Montent mes eaux dormantes.
Je vois des pièges
Dans ses arpèges.
L'escalier craque,
La concierge me traque.
À coups de trique,
J'apprends la musique:
Leçon de morale
Dans la spirale
Et, dans la cage,
Je promets d'être sage
(Parole d'oiseau
Derrière les barreaux.)

J'habite au 4 rue de la Lune,
Ceci est un couplet nocturne.

Chaque jour
Je grandis de la sorte
Qu'un beau jour,
Je me baisse aux portes.
Quant à l'amour,
Je tourne autour
Dans l'escalier.
Quand elle me dit bonjour,
C'est un rosier
Grimpant dans une tour.
Contre la rampe,
Entre deux lampes
Et entre ses bras,
Je quitte l'âge ingrat.
Sous le riz,
Nous quittons la mairie.

J'habite au 6 rue de la gaieté,
La porte n'est jamais fermée.

Partager cet article

Repost 0