Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce spectacle est une théâtralisation du film culte de Jean Eustache « La maman et la putain », sorti en 1973. Il emprunte les mêmes chemins impudiques et débridés propres aux seventies : La liberté sexuelle, les rêves fous pas que lubriques, les plaisirs d’amours et celui d’aimer. Nous retrouvons les répliques extraites du film, illustrant l’époque par ses propos crus et effrontés, ses idées aux accents utopiques et frondeurs, sa permanente rébellion de l’ordre établi et du culturellement correct.

Alexandre a aimé avec passion Gilberte qui l’a quitté laissant trainer derrière elle son propre amour meurtri. Il se retrouve entre Véronika et Marie. Son cœur chavire mais ne balance pas. Il ne veut pas choisir entre les deux. Mais quoi alors ? Un amour à trois ? Pourquoi pas des amours partagés, futiles ou profonds, tant que le vent les portent sans souffrances ni regrets… Oui mais non, les deux amantes aiment d’amour et Alexandre sera la cible du jeu amoureux, celui qui traverse les époques et qui transporte la jalousie au nom de sa quête de bonheur. Et si Alexandre épousait l'une des deux ?

Épurés et simples, réduisant les déplacements à une forme stylisée élégante et agréable, les jeux mis en scène par Dorian Rossel parviennent à faire ressortir la crudité du naturel dans les rapports entre les personnages. L’histoire est contée avec drôlerie et sincérité. La cocasserie et l’ironie grinçante nous font rire. Les comédiens David Gobet, Anne Steffens et Dominique Gubser sont efficaces, justes et bons. Ils jouent avec fluidité une partition qui repose avant tout sur le texte.

Au-delà du plaisir de redécouvrir des saveurs du film de Jean Eustache, cette pièce est originale et très agréable. Un fichu bon moment.

D’après Jean Eustache. Adaptation et mise en scène de Dorian Rossel. Dramaturgie : Carine Corajoud. Collaboration artistique : Delphine Lanza assistée de Sandrine Tindilière. Photos : Nelly Rodriguez. Lumière et régie : Neills Doucet. Scénographie : Cie STT. Responsable technique Cie STT : Mathieu Baumann. Costumes : Karine Vintache. Avec David Gobet, Anne Steffens et Dominique Gubser.

En tournée. Voir les dates et les lieux sur le site www.supertroptop.com

Photo Damien Rossel

Photo Damien Rossel

Photo Damien Rossel

Photo Damien Rossel

Photo Damien Rossel

Photo Damien Rossel

Partager cet article

Repost 0