Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a parfois au théâtre des moments qui nous marquent d’une empreinte profonde. Il y a aussi au théâtre des sujets qui nous parlent au cœur et au corps, nous chamboulant à vif. Il y a bien sûr au théâtre des comédiens qui portent les moments qui marquent et les sujets qui chamboulent, avec une intensité perfide et une sincérité pénétrante. Quand ces trois conditions sont réunies dans un même spectacle, nous n’en sortons pas indemnes. C’est ce qui se passe ici, avec ce spectacle.

Nous sommes trahis par nos regards et notre écoute nous rivant sur place, attentifs aux moindres mouvements, aux moindres sons, aux moindres paroles. Nous sommes pris et surpris, baignés d’émotions, par les situations tout au long de l’histoire. Nous recevons avec percussion ses messages. Imprégnés et groggy, nous ressentons tour à tour de la souffrance indignée devant cet accident stupide de Simon à la mort inéluctable, de la douleur étreignante devant le deuil des parents et de la joie renaissante devant les possibilités d’autres vies.

À partir du roman de Maylis de Kerangal, Emmanuel Noblet signe l’adaptation et la mise en scène de ce spectacle qu’il interprète avec brio, mêlant simplicité et conviction sans jamais sombrer dans le pathos. Il joue plusieurs personnages avec l’habilité d’un grand comédien. Son jeu est riche et précis. Sa voix et son corps semblent malléables à merci. Il s’entoure d’autres voix off et de vidéos, toujours utilisés à bon escient, sans rechercher des effets mais seulement souligner des messages ou éviter les paraphrases.

Ce spectacle nous cueille, nous accompagne et nous ramène, comme dans un récit fabuleux. Une belle aventure émotionnelle qui nous invite à la réflexion. Réflexion aux multiples aspects : Le partage ; le don sans sa dette ; les atouts de la bienveillance ; l’attention portée à l’autre aussi précieuse qu’à nous-même...

Un merveilleux spectacle qui a sans doute déjà trouvé place dans notre mémoire, loin des oublis, pour se rappeler à notre souvenir. Pour repenser et revivre cette magnifique ode à la vie. Un grand moment de théâtre.

D’après le roman de Maylis De Kerangal. Adaptation, mise en scène et jeu de Emmanuel Noblet. Collaboration Artistique de Benjamin Guillard. Voix : Constance Dollé, Stéphane Facco, Vincent Garanger, Benjamin Guillard, Maylis De Kerangal, Évelyne Pelerin, Alix Poisson, Anthony Poupard, Olivier Saladin, Hélène Viviès, Éclairages et vidéos d’Arno Veyrat. Création de son de Sébastien Trouvé. Design sonore de Cristián Sotomayor.

 

Du mardi au samedi à 21h00 et le dimanche à 15h30 – 2 bis rue Franklin Roosevelt, Paris 8ème – 01.44.95.98.21 – www.theatredurondpoint.fr

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

© Aglaé Bory

Partager cet article

Repost 0