Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un très beau concert lyrique de la soprano Blandine Jeannest de Gyvès et du pianiste Ludovic Selmi, composé de chants et de musiques instrumentales. Au programme : Des chansons de Barbara, une de Brassens, une de Prévert et Kosma, des textes dits et des pièces pour chant et piano ou piano seul de Beethoven, Chopin, Fauré, Poulenc et Rachmaninov.

Un bijou musical dans un écrin élégant et chaleureux que ce spectacle mis en scène par Jean-Pierre Schneider de belle façon, où la poésie des textes comme celle de la musique brille de doux et romantiques éclats.

Barbara est devenue une auteure classique désormais, son œuvre peut être jouée, chantée ou dite, nous retrouvons toujours avec un délice espiègle et savoureux, sa plume, ses thèmes et ses mélodies.

Il y a comme une évidence à l’écouter, une joie impatiente à la retrouver. Ses paroles ne peuvent que nous toucher tant les sensations et les émotions y sont présentes, décrites avec une intense sincérité. Elles ne peuvent que traverser les âges et les époques sans perdre de leur passionnelle puissance.

La conception de ce récital est signée par Blandine Jeannest de Gyvès qui est également l'auteure des textes additionnels.  Elle nous surprend par son audacieux double parti-pris réussi. Il y a d'abord ces chansons de Barbara, chantées comme des partitions lyriques qui donnent une dimension magnifiée et vibrante à ses musiques, nous laissant suspendus à leur écoute. Puis il y a ces pièces pour chant et piano ou piano seul qui parsèment le concert d'un répertoire romantique bienvenu, tout à fait opportun dans l'univers de la Grande Dame en noir. Superbe.

Les textes additionnels présentent un morceau de vie de la Grande Fille brune ou le contexte d'une chanson, voire une rêverie imaginée par l'auteure. Ils soulignent magiquement la poésie et le lyrisme de l'ensemble. Envoutant.

La qualité vocale de Blandine Jeannest de Gyvès est remarquable. Elle passe de la voix chantée à la voix parlée et jouée, au murmure confident et à la psalmodie qui vient parfois introduire, conclure ou entrecouper le chant tenu de sa voix douce et claire de soprano.

Le pianiste Ludovic Selmi, compositeur brillant des arrangements apportés aux partitions, se montre un accompagnateur adroit et joue les œuvres en solo avec virtuosité, intensité et délicatesse.

Un spectacle musical rare, accessible, beau et de haute qualité. Nous sortons envahis de plaisirs, laissant revenir à nous des mots ou des phrases, des musiques et des images. À ne surtout pas manquer !

Conception et textes de Blandine Jeannest de Gyvès. Mise en scène, scénographie et vidéo de Jean-Pierre Schneider. Lumières de William Orrego Garcia. Compositions musicales de Ludovic Selmi. Avec Blandine Jeannest de Gyvès, soprano et Ludovic Selmi, piano.

Les mardis à 20h30 – 8 rue de Nesle, Paris 6ème – 01.46.34.61.04 - www.theatredenesle.com

- Photo © Jean-Pierre Schneider -

- Photo © Jean-Pierre Schneider -

- Photo © Jean-Pierre Schneider -

- Photo © Jean-Pierre Schneider -

- Photo © Jean-Pierre Schneider -

- Photo © Jean-Pierre Schneider -

- Photo © Jean-Pierre Schneider -

- Photo © Jean-Pierre Schneider -

Partager cet article

Repost 0