Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un spectacle fin, drôle et chaleureux, un rien insouciant. Comme un rendez-vous d'amitié que l'on aurait aimé avoir avec Françoise Sagan.

Caroline Loeb joue Sagan, bougonne et malicieuse, avec douceur et enthousiasme. Nous sommes surpris et ravis par les formules lucides et définitives, les peurs et les joies, les souffrances et les plaisirs de l’auteure, qui composent ce passionnant florilège de réflexions perfides et de pensées intimes.

D’une infinie délicatesse, cette interprétation incarnée nous touche. Caroline Loeb se confond à son personnage de façon remarquable. Un travail soigné et réussi sur la voix, son timbre et sa diction, sur les mouvements du corps et ses postures. Une magnifique comédienne qui nous trouble de ses phrases et des images qui en jaillissent, nous baignant des mots chauds, lutins ou piquants surgis de la mémoire de Sagan.

L'adaptation théâtrale et l'interprétation de Caroline Loeb parviennent à nous faire oublier l'instant théâtral. Nous sommes dans une sorte de poésie de l'émotion charriée par les mots, les couleurs et les sensations qui s’en dégagent, nous enveloppant tout le long.

Les textes sont choisis parmi des entretiens. Ils semblent porter la volonté de mieux connaitre ce qui fonde l’imaginaire et la créativité de l’auteure, nous livrant parfois des bribes de sa vie qui illustrent son parcours et qui ont sans doute contribué à façonner son talent. Du plaisir d'écrire qu'elle réclame avidement aux plaisirs de la vie qu'elle dévore avec insouciance, Sagan traverse la célébrité comme elle traverse sa vie, discrète et distante, élégante et anticonformiste, prête à tout pour vivre heureuse.

La musique d’Agnès Olier et le merveilleux jeu de lumières d’Anne Coudret accompagnent cette ambiance confidente, au velours doux et caressant, parsemée de moments rieurs.

La mise en scène d’Alex Lutz rend fluide et léger ce monologue riche et éclectique, au rythme d’un Andante tranquille et joyeux servant merveilleusement la mélancolie du bonheur qui ressort des propos de l’auteure.

Agréable et incisif, charmant et passionnant, ce spectacle est une ode à Françoise Sagan. Les amoureux de Sagan l'apprécieront sans aucun doute avec un étonnement gourmand et un plaisir délicieux. Joué par une admirable Caroline Loeb, ce monologue théâtral, poétique et plein d'humour, est à loger parmi les jolis souvenirs de théâtre. À voir sans hésiter.

 

D’après « Je ne sais rien » de Françoise Sagan, éditions Stock. Adaptation de Caroline Loeb. Mise en scène d’Alex Lutz avec la collaboration de Sophie Barjac. Lumières d’Anne Coudret. Décor de Valérie Grall. Costume d’Irié. Assistance de Noisette. Musique et création sonore d'Agnés Olier. Avec Caroline Loeb.

Les lundis et mardis à 19h00, les samedis à 17h00 jusque fin décembre puis prolongations jusque fin mars. À partir de janvier : Les lundis à 19h00, les vendredis à 20h00 et les samedis à 17h00 – 37 rue Volta, Paris 3ème – 01.71.73.97.83 – www.theatredumarais.fr

- Photo © Lionel Blancafort -

- Photo © Lionel Blancafort -

- Photo © Lionel Blancafort -

- Photo © Lionel Blancafort -

- Photo © Richard Schroeder -

- Photo © Richard Schroeder -

Partager cet article

Repost 0