Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Charmantes, sincères et touchantes, ces trois jeunes femmes, amies depuis toujours nous en font voir de toutes les couleurs ! Nous passons du rouge vif façon rage de vivre et d’en découdre, au noir profond des heures tristes où le doute s’installe et la solitude s’incruste.

La pièce nous émeut autant qu’elle nous amuse. C’est frais comme un matin de printemps, doux comme une caresse d’été et agréable comme le sourire des comédiennes. Mais ça, c’est avant que des giboulées de déception ne s’abattent sur le jardin, dans l’attente de l’orage de rancœurs qui guette et, qui sait, d’un volcan d’émotions qui éclate.

Léa pouponne et nous montre ce qui reste le matin du bonheur des cris d’un bébé la nuit. Marie débarque, elle se réfugie chez son amie, elle a tout plaqué. Coralie vient aussi, échange quelques coups de griffes avec Marie et déballe son sac, lourd de sentiments déçus, ne sachant quoi faire d’autre que crier sa colère.

De toutes façons, pour des raisons différentes mais produisant les mêmes effets, elles sont toutes les trois en instance de craquage, au bord du lâcher-tout, à deux doigts de confondre guerre et paix. Et en plus, justement le jour où nous sommes là !...

Leurs histoires de vie s’entrecroisent depuis l’enfance sans qu’elles ne se soient vraiment tout dit, passant au travers du pire comme du meilleur, se coinçant parfois dans des nœuds mal ficelés, choisissant le mensonge par omission pour ne pas se blesser ni prendre le risque de décevoir.

Alors bien sûr, quand le pot aux roses est découvert, ne nous étonnons pas que la cruche déborde, qu’on ne retrouve pas la petite cuillère pour faire les dosages de lait pour le biberon, que les reproches fusent et que les larmes coulent. Mais le bébé, lui, va toujours bien.

Imbroglios et révélations, désirs de vivre libre même quand l’amour s’emmêle les pieds dans leurs parcours, drôles aux accents cruels, leurs propos nous les montrent pourtant croquant la vie sans concession. Mais que se passe-t-il donc ? Peu à peu, les confidences passent aux aveux, les mises au point deviennent conflits.

Les liens tissés depuis l’enfance résisteront-ils ? jusqu’où pourront-elles les tendre sans risque de les briser ? Le désir est-il roi ? Doit-il se soumettre aux conditions du plaisir ? Le texte surfe sur les valeurs de l’émancipation et de la sincérité, de l’amitié et de l’amour, loin des carcans culturels oppresseurs.

Une comédie sentimentale sympathique et sans prétention. Un spectacle plaisant, porté par le jeu adroit des trois comédiennes.

 

De Séverine Hinschberger.  Mise en scène de Leïlou Bellisa. Lumières de Xavier Magueda. Avec : Leïlou Bellisa, Séverine Hinschberger et Amandine Rousseau.

Les lundis à 21h00 - 80 allée Darius Milhaud, Paris 19ème – 01.42.01.92.26 - www.theatredariusmilhaud.fr

- Photo © Valentin Mori -

- Photo © Valentin Mori -

- Photo © Valentin Mori -

- Photo © Valentin Mori -

- Photo © Valentin Mori -

- Photo © Valentin Mori -

Partager cet article

Repost 0