Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un spectacle où la chanson est poésie. Un délicieux récital chanté, accompagné au piano et chaleureusement joué. Nous nous laissons aller douillettement comme dans une soirée entre amis au coin du feu, avec deux artistes venus nous offrir des poèmes mis en musique comme on offre des douceurs.

Ils nous enveloppent de leurs petits contes et fables, faits des turpitudes et des espérances de l’amour. Ils nous réchauffent des tendres et cocasses choses de la vie. Ils nous font sourire des tracas du quotidien en les sublimant peu à peu pour qu’ils redeviennent ce qu’ils devraient toujours rester : des ricochets du hasard, des grains de vent de sable, des portes de l’oubli.

Un mot qui s’envole, une idée qui l’effleure, des images qui s’échappent… Les chansons clament l’amour qui s’attrape, s’attache, s’arrache comme des morceaux de bonheur attendus, voulus ou déçus. De ritournelles en murmures, de chansonnettes en chansons. C’est doux et c’est bon comme une promenade d’amoureux.

Des textes jaillissent une beauté de velours et des éclats de joie.

Les paroles de Jean-Pierre Siméon invitent à la rêverie, au souvenir et au voyage. La musique d’Isabelle Serrand colore et embellit la partition. Elle se révèle particulièrement travaillée, ne se cantonnant pas aux accords traditionnels de la chanson mais apporte des arrangements mélodiques et rythmiques savoureux. De jolis contre-chants se fondent par moments à la voix chaude et charmeuse de Wolfgang Pissors. Du très beau travail.

« …Tout décidément menace, et toi tu m’enlaces, chéri, et toi tu m’embrasses, merci, l’amour n’y a qu’ça d’vrai... » .

Un cabaret inattendu, riche et plaisant, à savourer pour une soirée douce.

 

Auteurs : Jean-Pierre Siméon (textes) et Isabelle Serrand (musique). Mise en scène : Wolfgang Pissors et Isabelle Serrand. Distribution : Wolfgang Pissors (chant), Isabelle Serrand (piano).

Du jeudi au samedi à 19h30 - 6 rue Pierre au lard, Paris 4ème – 01.42.78.46.42 - www.essaion-theatre.com

 

Photo Sylvie Delpech

Photo Sylvie Delpech

Partager cet article

Repost 0