Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici un spectacle façon biopic transgressif sur le célèbre et mythique cabaret du Chat Noir de Montmartre qui fit fi des convenances, hurlant un amour franc pour la liberté d’expression, parmi les derniers ilots de niaque et de nique sursautant encore avant le désastre humain et culturel de la première guerre mondiale.

Concocté comme une revue de détails, brillante et délurée, de la goguette montmartroise en vogue, le spectacle est imprégné du contexte social et politique, de l'esprit déferlant et moqueur des grands artistes venus là, montrer leurs talents, se détendre et se rencontrer. À l’instar d’Aristide Bruant, de Verlaine et d’Alphonse Allais ou encore de Willette, de Doucet et de Caran d’Ache.

Accompagnés d’un piano (instrument introduit pour la première fois dans un cabaret par Rodolphe Salis, fondateur du Chat Noir, initiant par là-même la chanson de cabaret), de deux accordéons, deux clarinettes, deux flutes, d’une guitare et de multiples percussions, les comédiens jouent l’histoire et chantent les textes illustrant la période et le lieu.

Truculence et bohème sont de mise. Boniments populos, libertaires et fantasques, aussi. Sans oublier les harangues messagères et les interpellations directes du public, devenus l’apanage de ces formes artistiques où la proximité avec le public permet de titiller le bourgeois par la provocation complice et bienveillante.

La conception et la mise en scène d’Étienne Luneau soignent les côtés décalés et foutraques dans la rétrospective charmante et rigolote de ce « cabaret des poètes et des gueux ».

La jeune troupe de comédiens-chanteurs-instrumentistes dégage un bel enthousiasme et montre une superbe qualité artistique. Joueurs et joués, ils s’amusent autant qu’ils nous divertissent.

S’ils cherchent fortune, nous les suivons volontiers. Tout au long du chemin, tout autour du Chat Noir, à Montmartre le soir... ou à Glacière ...! Un rendez-vous joyeux à ne pas manquer.

 

Conception et mise en scène Etienne Luneau. Direction musicale Joseph Robinne. Décors Nicolas Hubert. Création lumières Arthur Michel.

Avec Jean Barlerin, Clément Beauvoir, Isabelle Ernoult, Clémentine Lebocey,Etienne Luneau, Elsa Robinne et Joseph Robinne.

 

Du mardi au samedi à 20h00 et le dimanche à 16h00 – 103A boulevard Auguste Blanqui, Paris 13ème – 45.88.62.22 – www.theatre13.com

- Photo © Martif -

- Photo © Martif -

- Photo © Martif -

- Photo © Martif -

- Photo © Martif -

- Photo © Martif -

Partager cet article

Repost 0